Comment prévenir la rouille de mes chaines à neige ?

Les chaînes à neige peuvent représenter un certain investissement et préserver leur état afin de les garder dans le temps semble plutôt sage.

Plusieurs réflexes permettent d’éviter l’usure de ces dernières et surtout la formation de rouille.

C’est pourquoi nous allons tout d’abord voir pourquoi vos chaînes peuvent s’abîmer ou encore rouiller.

Ensuite, nous vous aiderons afin de prévenir la rouille de vos chaînes à neige, mais aussi leur intégrité.

Enfin, nous vous guiderons pour choisir de nouvelles chaînes pour votre véhicule.

Pourquoi vos chaînes à neige s’abîment-elles ?

Les chaînes à neige s’usent selon deux facteurs principaux qui sont les frottements et la corrosion.

Le premier élément est dû aux accélérations, braquages et freinages inhérents à la conduite spécialement sur les portions sèches ou les débris qui peuvent être présents sur la route.

L’apparition de la rouille est très souvent précipitée par le sel et les projections de boues déposées sur la surface de la route.

Comment prévenir la rouille de vos chaînes à neige ?

À la suite de chaque utilisation, il faut nettoyer les chaînes à neige à l’eau tiède et, après, laisser les chaînes à neige sécher dans un lieu à l’abri.

Ainsi, vous empêcherez le développement de corrosion sur vos chaînes à cause des saletés sur la voie.

Lorsqu’elles sont sèches, insérez-les à l’intérieur de l’emballage et rangez-les dans un endroit sec.

Comment préserver vos chaînes à neige ?

Tâchez de ne pas rouler sur une route sans neige pendant de nombreux kilomètres et n’accélérez pas brusquement pour éviter d’endommager vos chaînes.

Veillez à relâcher l’embrayage doucement pour prévenir le patinage qui provoquerait alors de nombreuses éraflures sur les chaînes en cas d’obstacle.

Respectez la vitesse autorisée et roulez modérément.

N’hésitez pas à employer un nettoyant mécanique contre la corrosion en accord avec la notice d’utilisation de ces dernières afin de les enduire d’une couche protectrice.

Comment sélectionner de nouvelles chaînes à neige pour votre véhicule ?

Importance du gabarit du véhicule

À l’intérieur du carnet d’entretien de votre véhicule, il est écrit la dimension du passage de roue et s’il accepte les chaînes à neige traditionnelles.

Pour supporter des chaînes, il faut que le véhicule possède assez d’espace entre les roues et la carrosserie

Si ce n’est pas le cas, les chaînes à neige endommageront grandement votre véhicule.

Les chaînes frontales ainsi que les chaussettes ne dépendent pas de cette contrainte, car celles-ci s’adaptent à l’ensemble des catégories de véhicule.

Certains fabricants vendent des chaînes « ultra plate » qui peuvent s’adapter à cette catégorie de véhicule.

Importance de la taille des pneus du véhicule

Les chaînes neige n’ont pas des dimensions identiques, avant d’en acheter vous devez déterminer la taille des pneus.

Pour connaître les mesures de vos pneus, tenez compte des trois chiffres qui se succèdent et représentent la largeur, la hauteur, puis le diamètre du pneu.

Quelles chaînes à neige pour votre véhicule ?

Les chaînes à neige restent clairement nécessaires pour la conduite de votre véhicule sur une route enneigée, mais aussi sur la glace.

Leur avantage principal, outre l’adhérence qu’elles offrent, réside dans leur solidité

Cependant, elles ne sont pas adaptées aux véhicules ayant un passage de roue étroit.

Les chaînes à neige se fixent sur les roues qui entraînent le véhicule et, par conséquent, les véhicules qui ont les roues motrices à l’avant doivent avoir des chaînes sur ces roues.

Pour les véhicules à propulsions, mais aussi les 4×4, vous devez en mettre sur toutes les roues du véhicule, car dans cette situation, les chaînes sur le train arrière assurent la motricité tandis que celles à l’avant garantissent la direction.

Les chaînes à tension manuelle nécessitent un montage en deux manipulations, une première pour les positionner sur les roues et une seconde dans le but de les ajuster un peu plus loin.

Il est vivement conseillé d’essayer de les fixer une première fois avant de vous retrouver devant le fait accompli.

L’avantage demeure leur coût puisqu’elles constituent la meilleure solution économique.

Les chaînes à tension automatique offrent une installation facilitée.

En effet, à l’opposé des chaînes manuelles, pas de seconds arrêts n’est requis, car elles épousent automatiquement la forme des roues dès que le véhicule avance.

Leur efficacité est similaire aux chaînes manuelles et elles demandent moins de temps, pour un tarif cependant plus cher.

Les autres types de chaînes à neige

On retrouve deux autres variétés de chaînes à neige, les chaînes frontales d’une part, les chaussettes à neige (ou chaîne textiles) d’autre part.

Les premières se fixent sur le côté extérieur de la roue, elles offrent les meilleures performances au détriment d’un prix plus élevé.

Les secondes coûtent beaucoup moins cher, mais jouissent de performances nettement moins élevées. Elles proposent tout de même de bons résultats, tant que les conditions restent plutôt clémentes.

Ces deux équipements à neige alternatifs respectent tous les deux la réglementation et conviennent très souvent à plusieurs modèles de véhicule.

Pour conclure

Les pneus neige ne remplacent pas les chaînes. Ainsi, leur recours en addition des chaînes donne simplement une adhérence supérieure.

En France, la circulation avec des équipements à neige devient réglementée lorsque le panneau B26 « chaîne à neige obligatoire » est présent.

Les forces de l’ordre contrôlent que le véhicule en soit équipé, elles peuvent dresser un procès-verbal d’un montant de 90 € ou encore forcer à l’arrêt du véhicule le temps que la route se dégage.

Vous aurez souvent l’occasion d’apercevoir des zones de chaînage aux abords des secteurs réglementées.

Lorsque vous avez des chaînes à neige, l’allure autorisée est de 50 km/h.

Si vous roulez au-delà de la limitation, vous risquez d’affecter vos chaînes, mais de plus, le véhicule peut glisser et rendre ainsi la conduite dangereuse.