Quel est le meilleur rapport qualité/prix de chaines à neige pour ma BMW ?

Vous disposez d’une BMW et vous habitez une zone où la neige est abondante ? Cet article est fait pour vous.

Dans un premier temps, nous rappellerons le rôle des chaines à neige et apporterons différentes réponses.

Puis, nous vous aiderons à choisir votre chaîne à neige en fonction de vos besoins.

Les chaînes à neiges

Pourquoi les chaînes à neiges sont utiles ?

En hiver, plusieurs phénomènes viennent perturber la conduite.

En effet, les conditions climatiques peuvent altérer la tenue de route d’un véhicule.

Il s’agit notamment des vents froids, des pluies, des congères, de la neige ou de la grêle qui contribuent à l’apparition sur la route d’une fine couche d’eau. Celle-ci vient recouvrir le bitume et produit ce que les conducteurs appellent communément « le patinage des roues ».

Comment fonctionnent les chaînes à neiges ?

Les chaînes à neige font partie des diverses protections qui luttent contre la perte d’adhérence au niveau des pneus.

Elles sont constituées d’un cerceau sur lequel plusieurs maillons en acier sont fixés et forment « une chaîne ».

Ces derniers permettent de supporter le poids du véhicule et créent une zone « tampon » entre le pneu et la route.

L’objectif étant de limiter le patinage lors des phases de démarrage, accélération, freinage ou de changement de direction.

Où s’installent les chaînes à neige ?

Les chaînes à neiges doivent se mettre sur les roues motrices c’est-à-dire celles auxquelles la puissance du moteur est transmise.

En effet, elles sont responsables du patinage lorsque la voiture perd de l’adhérence.

Chez BMW, on retrouve les 3 « systèmes de transmission » :

  • La traction désigne les voitures dont les roues avant sont motrices. Elle concerne que très peu de modèles.
  • La propulsion désigne le cas opposé. Cette fois-ci, il s’agit des roues arrière qui sont motrices comme sur la bmw série 4.
  • Enfin, la « transmission intégrale », connue également par la dénomination 4×4 ou « awd » concerne les véhicules qui disposent de 4 roues motrices.

Ce système concerne l’ensemble des SUV de la marque comme les BMW X5, X6 ou X7

Bien évidemment, en présence de neige, la totalité des roues des 4×4 doit disposer de chaînes à neige. Cela permet d’éviter le patinage du train avant.

Est-ce que l’usage des chaînes est obligatoire ?

Dans la plupart des situations, l’utilisation des chaînes à neige n’est pas obligatoire.

Il s’agit simplement de recommandations pouvant être suivies ou non par le conducteur.

Les chaînes trouvent leur utilité lorsque la couche de neige sur la route est supérieure à 4 cm. Sinon, les pneus hiver ou quatre saisons ainsi qu’une conduite adaptée peuvent suffire.

En revanche, dans beaucoup de pays européens comme l’Italie ou la Norvège, l’usage de chaîne peut être imposé.

Dans notre pays, cette obligation est matérialisée par le panneau bleu B26. Celui-ci contient une roue équipée d’une chaîne à neige.

Il est installé de manière provisoire par les forces de l’ordre si les conditions climatiques le requièrent.

On rencontre ce panneau surtout dans les massifs montagneux, sur les routes traversant des cols ou de hauts plateaux, mais aussi sur les axes permettant de se rendre aux stations de ski.

Comment choisir ses chaînes à neige pour sa BMW ?

Le choix de sa chaîne à neige pour sa BMW est basé sur un critère principal : la fréquence d’utilisation.

Il existe à l’heure actuelle 4 types de chaînes à neige permettant de combler les besoins des propriétaires des citadines, berlines, monospaces, coupé ou SUV de l’écurie allemande.

Pour un usage occasionnel

Les chaînes à tension manuelle

La chaine à neige à tension manuelle est la protection d’entrée de gamme. On peut facilement en trouver à partir de 30 €.

Ces modèles sont les moins chers du marché et sont destinés avant tout aux personnes qui ont un usage très occasionnel.

En effet, ces chaînes sont réputées pour leur difficulté de montage. maîtriser l’installation nécessite beaucoup d’entraînement et une certaine dextérité.

Comment l’équiper ?

Voici la procédure à suivre : l’installation se réalise en deux étapes.

Dans un premier temps, il faut démêler les chaînes.

Puis, le conducteur devra positionner le cerceau derrière la roue et au-dessus du pneu.

Dans un second temps, il devra attacher les différents maillons de la chaîne à l’aide des crochets existants.

Enfin, l’automobiliste devra serrer les chaînes manuellement de sorte qu’elles ne bougent pas lorsque la voiture roulera sur la neige.

Pour un usage régulier : les chaînes à tension automatique

Lorsque le conducteur utilise régulièrement des chaînes à neige, il pourra être intéressant de se tourner vers des chaines à tension automatique.

Celles-ci sont un peu plus chères que les précédentes, il faut compter en moyenne 70 €.

En contrepartie, leur installation est facilitée par l’existence d’un mécanisme assurant une tension automatique des chaines tout au long de leur utilisation.

Pour un usage quotidien

Pour un usage quotidien, la meilleure solution consiste à se procurer des chaines-araignées ou « à montage frontal.

»

Ces modèles coutent entre 100 € et 200 €, mais offrent de nombreux avantages :

  • Un montage en moins de cinq minutes grâce à un mécanisme de tension automatique.
  • Une compatibilité avec les BMW ayant un passage de roue trop étroit (comme la série 8) empêchant les chaines classiques d’être posées

En effet, ces chaines se positionnent sur la bande de roulement du pneu et restent fixes et bien centrées à l’aide d’un écrou un universel présent sur l’enjoliveur.

Pour un usage intensif

Enfin, si les modèles précédents vous ont déçus, vous pourrez opter pour des chaines textiles. Elles sont ce qui se fait de mieux actuellement.

Ces chaines offrent une conduite silencieuse et compatible avec les systèmes d’aide comme l’ABS et l’ESP.